Logo
Revente – Des rénovations payantes

Revente – Des rénovations payantes

Les propriétaires qui ont ciblé l’efficacité énergétique au moment de réparer ou rénover leur maison s’en frottent les mains plus que jamais lorsque sonne l’heure de la vendre.

En effet, c’est au-delà de 60 % de l’argent investi à ce titre qui est alors récupéré. Fait à signaler, ce choix de rendre la maison plus efficace au plan énergétique a l’avantage particulier de générer des retombées financières concrètes bien avant la vente, à la faveur d’une diminution immédiate des coûts de chauffage et de climatisation.

Autres valeurs sûres

Parmi les « mises » les plus payantes, ce sont les travaux de rénovation de la cuisine et de la salle de bains qui, sans surprise, année après année, offrent le plus grand potentiel de rentabilité (75 à 100 %) à la revente. Par ailleurs, la réfection de la couverture du toit laisse profiler un horizon de rentabilité de l’ordre de 50 à 80 %. Des scores très semblables (50 à 75 %) sont observés pour la rénovation du sous-sol, la construction d’un garage ou d’une terrasse, les recouvrements de sol et l’installation d’un foyer.

Des règles d’or

Les rénovations doivent s’inscrire dans une certaine logique pour que le potentiel de rentabilité se concrétise.On comprendra que le pourcentage de récupération risque d’être nul ou, tout au plus, très faible pour des travaux mal faits, de mauvais goût ou donnant à la maison une valeur trop élevée comparativement à celle des autres maisons du voisinage. Il pourrait s’avérer fructueux de recourir à un évaluateur agréé avant d’entreprendre des travaux de rénovation majeurs. Une fois la valeur marchande de la propriété établie, ce professionnel sera généralement en mesure, à partir des plans, d’évaluer la pertinence des travaux en matière de rentabilité.

Source: CAA

Vous aimerez également

 

<<