Logo
Rénover la cuisine

Rénover la cuisine

Les incontournables

Avec le retour du printemps, l’envie de rénover la maison gagne de nombreux Vaudreuil-Soulangeois. La rénovation de la cuisine arrive en tête des priorités, car il s’agit d’un investissement qui accroît considérablement la valeur de la maison. En effet, selon l’Institut canadien des évaluateurs, les rénovations domiciliaires les plus rentables portent sur la cuisine et la salle de bains, travaux se traduisant généralement par un rendement de l’investissement de 75 à 100 %. Au-delà des accessoires, certains éléments sont fondamentaux pour créer une cuisine fonctionnelle.

L’éclairage

La cuisine est la pièce la plus achalandée et la plus polyvalente de la maison. Elle sert à préparer les repas, à manger, à lire le journal, à faire le budget, à jouer à des jeux de société et plus encore. Un système d’éclairage bien pensé est donc primordial pour faire de ce lieu un endroit agréable et fonctionnel.

Au-dessus des plans de travail et de l’évier, favorisez l’éclairage direct pour éliminer les zones d’ombre et bien voir ce que vous faites. Des tubes fluorescents placés sous les armoires, de même que des encastrés à halogène ou au xénon, constituent de bons choix. L’éclairage indirect, quant à lui, crée l’ambiance dans la cuisine.

Conseil : ne lésinez pas sur les sources lumineuses. Il est en effet frustrant de constater à la fin des travaux que certaines zones sont sous-éclairées.

La ventilation

La hotte sert non seulement à expulser à l’extérieur les odeurs et la fumée de cuisson, mais aussi à évacuer le surplus d’humidité afin de prévenir la formation de moisissure et la détérioration des revêtements. Prenez donc soin de vous doter d’un système de ventilation suffisamment puissant pour les besoins de votre cuisine.

Rappelez-vous qu’une hotte de cuisinière doit déplacer plus d’air qu’un ventilateur de salle de bains, soit de 50 à 140 litres à la seconde. Quant au débit d’évacuation, il se situe généralement entre 100 et 200 litres à la seconde.

Cela dit, ne cédez pas à la tentation de rechercher le débit le plus puissant. Un ventilateur à débit trop élevé peut faire refouler vers l’intérieur les odeurs et les émanations toxiques du foyer, du générateur de chaleur ou encore du chauffe-eau au mazout, au gaz naturel ou au gaz propane. Recherchez le symbole Energy Star pour un choix écoénergétique. La hauteur d’installation de la hotte varie en fonction du type de cuisinière. Pour un modèle électrique, la distance entre la hotte et la surface de cuisson variera de 51 à 61 cm (de 20 à 24 po), mais ne devra jamais dépasser 75 cm (30 po).

Les murs

Dans une cuisine, les murs sont mis à rude épreuve par l’eau et l’humidité, particulièrement ceux derrière le dosseret, la cuisinière et les armoires basses où se trouvent l’évier et le lave-vaisselle. D’où l’importance de sélectionner des matériaux résistants à l’humidité, à l’eau et à la moisissure, comme des panneaux de plâtre hydrofuges.

Pour la réalisation des joints, optez pour le ruban de fibre de verre plutôt que de papier. Privilégiez une peinture de type acrylique qui contient un fongicide empêchant la formation de moisissure et, idéalement, sans COV pour ne pas nuire à la qualité de l’air. Quant au revêtement du dosseret, il doit être imperméable et facile à nettoyer.

Source : CAA-Québec Habitation

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*