Logo

Rajeunir son balcon : un projet de saison!

Pour profiter pleinement de l’été, rien de tel qu’un balcon adapté à vos goûts et à vos besoins. Soumis aux intempéries et à une circulation ­intense, le vôtre a peut-être besoin d’un coup de jeunesse pour entamer la ­nouvelle ­saison. Pour vous guider dans votre ­projet, la bannière Réno-Maître de l’Asso­ciation provinciale des cons­truc­teurs d’habitations du Québec (APCHQ) vous suggère quelques pistes pour faire de votre balcon un espace de vie aussi agréable que sécuritaire.

La planification

Quelles que soient vos motivations, la rénovation d’un balcon demande un minimum de planification. Ses ­dimensions conviennent-elles toujours à vos besoins? En général, un balcon de 10 pieds par 12 offre suffisamment ­d’espace pour asseoir confortablement quatre personnes et loger un barbecue.

« Si vous voulez l’agrandir, ­renseignez-vous d’abord auprès de votre Municipalité, car il se peut que la ­réglementation en restreigne les ­dimensions, prévient André Gagné, ­directeur de l’expertise technique de l’APCHQ. Aussi, si vous songez éventuellement à transformer votre ­balcon en terrasse trois saisons ou y ­intégrer un spa, prévoyez dès maintenant des fondations et une structure d’une capacité portante suffisante. »

En matière de support, il est ­déconseillé de poser la plateforme sur des blocs dormants. Sous l’effet du gel, ceux-ci auront tendance à se soulever et, à la longue, à détériorer les ancrages qui rattachent le balcon à la maison. Les pieux vissés, les colonnes de béton ou encore les poteaux de 6 po sur 6 en bois traité, installés à une profondeur minimale de 1,2 m, résisteront mieux au gel.

La sécurité

La prévention des chutes doit figurer en tête de vos priorités. D’ailleurs, la ­réglementation est là pour vous le ­rappeler. En effet, dès que la plateforme de votre balcon se situe à 24 po au-dessus du niveau du sol, vous devez ­installer un garde-corps. Qu’il soit fait de bois, d’aluminium, de plastique ou de fer forgé, il doit avoir une hauteur minimale de 36 po. Votre escalier compte trois contremarches ou plus? Vous devez prévoir une main courante.

Vous désirez joindre l’utile à ­l’agréable en conjuguant balcon et piscine? Les normes sont plus sévères à cet égard. Il vous faudra prévoir une barrière entre la piscine et le balcon. Celle-ci devra mesurer 42 po de ­hauteur au minimum et être dotée d’un système de fermeture automatique et d’un verrou de sûreté ­installé du côté de la piscine pour éviter qu’il ne soit manipulé par les enfants.

Parlons matériaux

Après avoir connu son heure de gloire, le bois traité est en perte de vitesse auprès des consommateurs en raison de sa toxicité. Si la structure de votre balcon est faite de bois traité, il n’est pas ­nécessaire de tout démanteler. L’ajout d’un nouveau revêtement de surface, telle la fibre de verre, fera très bien ­l’affaire.

« Le cèdre de l’Ouest constitue aussi une bonne alternative au bois traité, souligne André Gagné. Sa teneur élevée en tanins lui permet de bien résister à la pourriture. Comme sa fibre est plus dense que celle de la pruche, le cèdre de l’Ouest est moins porté à se délaminer. Sa surface reste plus lisse et produit moins d’éclisses. On trouve également depuis peu sur le marché du bois traité au moyen d’un agent écologique, le cuivre alcalin quaternaire, sans danger pour la santé. »

Il y a toutefois un bémol à l’utilisation du bois torréfié : bien qu’il soit durable, celui-ci nécessite l’application d’un ­enduit protecteur pour préserver son ­apparence. Quant aux matériaux composites, faits de plastique et de fibre de bois, ils représentent également une solution avantageuse même s’ils sont beaucoup plus coûteux. Ils ne s’altére­ront pas et leur couleur résistera à l’épreuve du temps.

Confiez vos travaux à un Réno-Maître!

Confiez vos travaux à un entrepreneur certifié par la bannière Réno-Maître de l’APCHQ, laquelle ne regroupe que des entrepreneurs ­expérimentés, sérieux et compétents. En faisant affaire avec un Réno-Maître, vous bénéficiez d’un plan de garantie optionnel (la Garantie ­rénovation), d’un programme de finan­cement sur mesure (le Réno-prêt) ainsi que d’un service de référence télépho­nique et Internet. Pour trouver un Réno-Maître dans Vaudreuil-Soulanges, consultez le Répertoire des entrepreneurs au www.renomaitre.com.

Source : APCHQ

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*