Logo

Le printemps se prépare déjà! Plantation des bulbes

Alors que l’automne va bientôt prendre ses quartiers, au jardin c’est le moment de commencer les plantations des bulbes printaniers. Iris, jacinthes, muscaris, tulipes, narcisses, crocus… le printemps tiendra toutes ses promesses!

La pleine saison de plantation des bulbes de printemps commence fin septembre pour s’achever idéalement avant la fin novembre. Si toutes les jardineries sont déjà dès la fin août sur le pied de guerre, le choix des bulbes à planter ne doit pas se faire dans la précipitation. En effet, la très grande variété des bulbes ­commercialisés permet de modeler un ­véritable décor ­personnalisé dans les massifs.

Bonne planification

L’idéal avant tout achat est de dessiner un plan rapide des massifs à planter. En ­fonction des éléments déjà présents ­(arbustes, rosiers, pelouses, etc.), la ­création peut jouer sur les volumes et les couleurs. L’échelonnement des floraisons, mais aussi de la taille des plantes, permet de varier la physionomie du jardin au gré des semaines et des volumes souhaités.

Une fois que le plan est défini dans les grandes lignes, il est temps de se rendre dans une jardinerie pour faire son ­marché. L’idéal est d’acheter les bulbes au plus près du moment où ils seront plantés. En effet, les bulbes printaniers sont fragiles. Ils s’abîment vite s’ils ne sont pas conservés dans un endroit sec et frais, à l’abri de l’air!

La plantation

Pour la plantation, rien de plus simple : il suffit d’enterrer le bulbe à une ­profondeur égale à deux ou trois fois son diamètre, côté pointu en haut ­évidemment. Selon les variétés ­choisies, les besoins en ­soleil seront plus ou moins importants. Généralement, la plupart des bulbes de printemps préfèrent le plein soleil, mais certains peuvent aussi très bien ­s’accommoder d’une situation à ­mi-ombre. Le mieux pour ne pas se tromper est de se conformer aux instructions figurant sur le paquet.

Dans tous les cas, la plantation doit être effectuée dans une terre bien drainée avec des graviers ou du gros sable de rivière afin que les bulbes ne pourrissent pas. L’ajout d’engrais n’est pas nécessaire puisque le bulbe est un organe de réserve qui se suffit à lui-même pour fleurir.

Les bulbes de printemps sont pour la plupart tout terrain. Ils se plantent aussi bien dans les pelouses, les massifs en bordure, ou encore dans les jardins de rocaille et sur les balcons en jardinières. Les variétés vivaces et rustiques qui se naturalisent facilement sont à privi­légier puisque d’une année à l’autre elles ­prendront de l’ampleur sans même que vous ayez besoin d’intervenir!

Source : aujardin.info

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*