Logo
Horticulture – La zénitude du jardin

Horticulture – La zénitude du jardin

Né en chine, le jardin zen était à l’origine un lieu de prières pour les moines bouddhistes, qui se recueillaient dans des espaces extérieurs dénudés en accord avec leur démarche spirituelle.

Par la suite, les Japonais ont développé leurs propres espaces extérieurs en jardins méditatifs, influençant le style zen d’aujourd’hui, selon une approche minimaliste et un aménagement dépouillé, où l’on privilégie la répétition des espèces et variétés plutôt que la diversité.
Choisissez des petits arbres à floraison blanche, couleur fétiche des Japonais, comme des magnolias ou des pommetiers, qui sauront créer des parfums inoubliables. Les azalées blanches sont aussi les bienvenues, tout comme les pins nains, les fougères, les graminées et les hostas.
La pelouse est généralement absente du jardin zen. On lui préfère des couvre-sols, comme le thym, les violettes blanches et les pervenches, qui s’étendent autour des pierres. Pour le meubler, on pense au bois et au bambou. On fabrique des écrans ou de délicates tonnelles d’inspiration orientale, sans oublier les lanternes de pierre et les pots de style japonais.
Principalement constitué de pierres, de gravier et de végétaux répétés çà et là, le jardin zen requiert peu d’entretien et se prête admirablement à l’aménagement de petits espaces. Autre point incontournable : l’eau qui, bien sûr, se doit d’être discrète. Une roche au centre légèrement creusé fera parfaitement l’affaire — le secret de la réussite étant la modération.
Maintenant, fermez les yeux et visualisez un pont de bois enjambant un ruisseau de galets blancs et un lit de thym rampant : l’espace respire et apaise!

Vous aimerez également

 

<<