Logo

Une population sédentaire

En 1995, la SHQ*, la SCHL** et l’APCHQ*** s’unissaient pour réaliser une étude comportementale visant à mieux saisir les choix futurs en matière d’habitation de la cohorte des baby-boomers.

Afin d’observer dans quelle mesure les grandes conclusions de cette étude se sont confirmées ou non dans le temps, l’APCHQ a commandé une étude auprès des 45-64 ans sur leur trajectoire résidentielle passée et future. De plus, la catégorie des 65-74 ans a également été étudiée, à des fins de comparaison.

Tout d’abord, la grande majorité des baby-boomers rencontrés habitent dans leur résidence actuelle depuis de nombreuses années. De plus, près de 4 baby-boomers sur 10 (38 %) n’ont été propriétaires que d’une seule résidence au cours de leur vie.

Dans l’ensemble, les baby-boomers sont extrêmement satisfaits de leur résidence actuelle, à laquelle ils accordent une note moyenne de 8,6 sur 10. Cela explique pourquoi plus des trois quarts des baby-boomers interrogés (76 %) ont déjà procédé à des travaux de rénovation ­importants depuis qu’ils ont emménagé dans leur résidence actuelle.

Une forte proportion d’entre eux n’envisagent donc pas de déménager au cours des prochaines années : ils anticipent en effet demeurer dans leur résidence actuelle encore 14 ans en moyenne.
*Société d’habitation du Québec
**Société canadienne d’hypothèques et de logement
***Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec  —Source APCHQ

Vous aimerez également

 

<<