Logo
Se baigner prudemment – Sécurité nautique

Se baigner prudemment – Sécurité nautique

Saviez-vous que la noyade occupe le deuxième rang des principales causes de décès chez les enfants de 1 à 4 ans? Vous pouvez aider à les protéger des blessures graves, voire de la mort, en assurant la sécurité de la piscine résidentielle et en apprenant à vos enfants les règles de sécurité nautique.

Voici quelques conseils sur la façon d’assurer la sécurité de vos enfants lorsqu’ils jouent à proximité d’un plan d’eau, qu’il s’agisse d’une piscine, d’un lac ou de l’océan.

D’abord, assurez-vous que les jeunes enfants portent toujours un gilet de sauvetage ou un vêtement de flottaison individuel lorsqu’ils jouent dans l’eau ou à proxi­mi­té. Informez-vous sur les dispositifs de flottaison qui conviennent à votre enfant. Il en existe de nombreux types sur le marché. Inscrivez votre enfant à un programme de sécurité nautique et de natation, et inscrivez-vous à un cours de secourisme pour apprendre les techniques de sauvetage de base.

Ensuite, assurez la sécurité de votre piscine résidentielle et faites en sorte que les enfants soient toujours surveillés par un adulte lorsqu’ils jouent dans l’eau ou à proximité. Les jeunes enfants doivent être gardés à portée de la main en tout temps. Choisissez un endroit sécuritaire pour nager, comme une plage ou une piscine surveillée. Dans les endroits de baignade publique, avant de barboter, vérifiez s’il y a des dangers ou des renseignements sur les niveaux de pollution de l’eau. Ayez conscience des risques liés à l’eau au printemps : la glace devient dangereusement mince, et le ruissellement hivernal crée de forts courants dans les fossés, les ruisseaux et les rivières. Avertissez les enfants des dangers et surveillez-les pendant qu’ils jouent.

Sécurité dans la piscine

Chaque année, des enfants de tous âges se noient dans des piscines résidentielles. En fait, c’est là où les enfants de 1 à 4 ans sont le plus susceptibles de se noyer. Les enfants risquent davantage de se noyer parce qu’ils sont attirés par l’eau, qu’ils se déplacent rapidement et qu’ils peuvent se noyer dans seulement un pouce d’eau.

De nombreuses noyades dans la piscine surviennent parce que l’accès à la piscine? ou la piscine elle-même? n’est pas protégé. Les enfants peuvent faci­lement avoir accès aux piscines résidentielles lorsque :
• La piscine n’est pas clôturée.
• La porte de la clôture n’est pas fermée ou verrouillée.
• La porte-fenêtre ou la porte du garage qui donne sur la cour n’est pas verrouillée.

Voici quelques conseils pour protéger l’accès à votre piscine et garder les enfants en sécurité.

• Installez une clôture d’une hauteur d’au moins 1,2 mètre autour de votre piscine. Adressez-vous aux autorités municipales pour savoir quels règlements il faut suivre pour installer une clôture autour de votre piscine.
• Installez une porte à fermeture auto­ma­tique munie d’un verrou hors de portée de votre enfant. Verrouillez toujours la porte de la clôture.
• Installez un couvercle de sécurité sur votre piscine lorsque personne ne se baigne.
• Apprenez aux enfants les règles de sécurité nautique et inscrivez-les à des cours de natation.
• Gardez des dispositifs de sauvetage (comme une bouée de sauvetage avec une corde) et une trousse de premiers soins près de la piscine.
• Ayez une liste des numéros de téléphone d’urgence à côté du téléphone le plus près de la piscine.
• Assurez-vous que les jouets, les meubles du jardin et les outils ne sont pas à côté de la clôture de la piscine. Les enfants peuvent grimper sur ces objets pour passer par-dessus la clôture et entrer dans la piscine.
• Les enfants pourraient être tentés de récupérer les jouets qui traînent dans la piscine ou autour. Retirez tous les jouets de la piscine lorsque la bai­gnade est terminée.

Le saviez-vous?

L’eau et le sable reflètent les rayons UV nocifs du soleil, ce qui peut provoquer des coups de soleil chez les enfants en quelques minutes seulement. Faites toujours porter un chapeau à votre enfant­ et appliquez une grande quantité d’écran solaire sur sa peau.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*