Logo

Les composés organiques volatils

Les composés organiques volatils, qu’est-ce que c’est? Le butane, le propane, l’éthanol, l’acétone, mais aussi le formaldéhyde, le benzène, l’acétaldéhyde, le toluène, les éthers de glycol… Tous ces noms étranges désignent des « composés organiques volatils » (COV), soit des substances issues des hydrocarbures qui se propagent dans l’environnement sans bruit et, souvent, sans odeur.

Les COV affectent la qualité de l’air et de l’eau, la santé humaine et animale, émettent des gaz à effet de serre et contribuent notamment à la formation du « mauvais » ozone. Ces polluants se trouvent entre autres dans les matériaux de construction et de décoration. C’est à la maison qu’ils se concentrent le plus. L’air dans une maison peut conséquemment être jusqu’à huit fois plus pollué que l’air extérieur.

Où trouve-t-on encore ces COV? Dans la peinture, les colles, les vernis, les panneaux d’armoires de cuisine, les meubles en aggloméré, les matelas et sommiers, les planchers flottants en bois d’ingénierie, les textiles et plus encore.

Comment y échapper?

Il n’y a pas encore d’étiquetage général des matériaux identifiant les polluants chimiques comme les COV. Certains COV se volatilisent assez rapidement (peinture), d’autres mettent des années (meubles). Votre marge de manœuvre est limitée : il vous faut demander la fiche signalétique en magasin, et la décoder de votre mieux. Le meilleur moyen de limiter leur présence est de se renseigner auprès des entreprises, de favoriser une bonne ventilation de sa demeure, de choisir des meubles en bois plein et de compartimenter une pièce en travaux.

Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet, visitez le site Web au www.mddep.gouv.qc.ca

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*