Logo
L’APCHQ dit « non » à l’intimidation

L’APCHQ dit « non » à l’intimidation

L’Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec (APCHQ) réitère son opposition, claire et sans compromis, à toute forme d’intimidation ou de violence, et ce, quel que soit le contexte.

L’APCHQ s’inscrit en faux par rapport aux propos exprimés au cours des derniers jours par les dirigeants de la FTQ-Construction et de la FTQ et relayés par le quotidien La Presse. Elle déplore que Yves Ouellet et Daniel Boyer, loin de condamner les procédés inacceptables mis en lumière dans le cadre du témoi­gnage, devant la Commission Charbonneau, de Bernard Gauthier, l’un de leurs représentants travaillant sur la Côte-Nord, aient tour à tour cherché à les justifier, Yves Ouellet allant même jusqu’à souligner le bon travail de représentation de ce dernier.

« Pour l’APCHQ, aucune situation, aucun enjeu de l’industrie ne justifie le recours à l’intimidation ou à toute autre forme de violence. Tant les travailleurs que les entrepreneurs réclament, et à juste titre, un environnement de travail sain et respectueux des droits de tous, à commencer par le droit de travailler, affirme Jean-Pierre Sirard, président-directeur général de l’APCHQ. Le res­pect des lois ne doit pas être tributaire de l’humeur ambiante ou des cir­cons­tances. Notre industrie doit s’élever au-dessus de ces méthodes, et ça passe par l’engagement de tous, y compris celui des centrales syndicales. »

L’APCHQ a dénoncé à maintes reprises le recours à l’intimidation, et encore récemment dans le cadre de la négociation qui a mené au renouvellement de la conven­tion collective 2013-2017 dans le secteur résidentiel de la construction. Elle considère que les enjeux de l’industrie doivent se discuter et se régler en négociation, et que l’ensemble des intervenants de l’industrie doit être traité avec respect en toutes circonstances. L’APCHQ encourage d’ailleurs les entrepreneurs à dénoncer toute forme d’intimidation

(Source : APCHQ)

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*