Logo
Chaleur accablante – Éviter la surchauffe de la maison

Chaleur accablante – Éviter la surchauffe de la maison

En milieu urbain ou semi-urbain, au mois de juin, une fenêtre moyenne exposée au sud recevra plus de 7,5 kWh d’énergie dans une journée. Cela représente environ une plinthe chauffante de 700 W fonctionnant à plein régime pendant 12 heures.

Pour éviter que la chaleur extérieure ne gagne l’intérieur de votre demeure, plusieurs options s’offrent à vous. Avant même d’ouvrir le climatiseur à plein régime, vous pouvez tenter de bloquer l’infiltration de la chaleur par les portes et fenêtres.

En effet, le blocage à la source du rayonnement solaire par les surfaces vitrées – portes, fenêtres, puits de lumière – se révèle un moyen judicieux de corriger la situation. Il en existe deux formes : intérieur ou extérieur.

Protéger de l’intérieur

Les dispositifs intérieurs, tels que les stores, rideaux ou persiennes, sont utiles. Ils permettent toutefois à un certain degré de chaleur de s’introduire dans la maison à travers les surfaces vitrées, avant de heurter le couvre-fenêtre.

Par temps chaud, le dispositif doit idéalement être déployé avant le début de l’ensoleillement direct. L’ennui, c’est qu’on se prive alors de la vue, et de la lumière naturelle.

Bloquer par l’extérieur

Les dispositifs extérieurs revêtent diverses formes, telles que les vitrages ou les auvents. Vitrage à faible émissivité (Low-E) : La plupart des fenêtres, des portes ou des solariums offerts sur le marché sont maintenant dotés de vitrage à faible émissivité. Ce vitrage double comprend une mince pellicule d’oxyde métallique invisible, posée sur la surface extérieure du verre intérieur.

En été, ce vitrage bloque une partie des assauts du soleil; en hiver, il retient une part de la chaleur qui, autrement, s’échapperait du logis par conduction. À défaut de disposer d’un tel vitrage, vous pourriez faire appliquer un film solaire sur le verre déjà en place.

Auvents : Une autre solution consiste à installer des auvents, rétractables ou non, pour créer de l’ombrage aux portes et aux fenêtres de la maison (notamment celles orientées vers le sud et l’ouest). Selon une étude du Centre canadien des technologies résidentielles, les auvents rétractables en toile sont un excellent moyen – sinon le meilleur – de réduire les frais de climatisation en été.

Moins polyvalents, les auvents fixes en toile, en aluminium ou en polycarbonate ondulé forment tout de même un écran solaire non négligeable sous un soleil de plomb.

Ce n’est pas le seul avantage des auvents, fixes ou non : ces éléments décoratifs n’entravent pas la vue vers l’extérieur. Tout au plus réduisent-ils un peu l’éclairage naturel à l’intérieur de la maison.

En somme, il existe quantité de moyens de prévenir la surchauffe à la maison. Il ne reste qu’à établir vos besoins en la matière, s’il y a lieu, et à choisir la ou les solutions les mieux adaptées à vos besoins et à votre budget.

Source : CAA-Habitation

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*