Logo

Biens endommagés lors d’un déménagement – Qui paie la note?

Même dans les meilleures conditions, un déménagement se présente comme une opération délicate. En dépit des précautions d’usage, des objets peuvent subir des dommages dans le transport. Toutefois, si vous avez confié votre déménagement à une entreprise ­spécialisée, qui couvrira les bris? Le déménageur ou votre assureur en habitation?

Lorsqu’un objet est endommagé ­durant un déménagement, c’est d’abord vers l’entreprise impliquée qu’il faut se tourner, à condition qu’un contrat incluant une assurance spécifique ait été signé. Cependant, si le montant réclamé pour réparer ou remplacer l’objet excède la couverture offerte par le déménageur, la police protégeant l’habitation prend la relève si le montant des dommages ­excède celui de la franchise. Autre situation : cette assurance de base pourrait s’appliquer si le déménageur rejette toute responsabilité pour le problème signalé.

En général, un déménageur professionnel assumera la responsabilité d’un bris mineur s’il emballe lui-même les objets à emporter. Dans le cas contraire, il peut aviser le client qu’il se dégage de toute obligation; il le fera s’il juge la qualité d’emballage incertaine (par exemple, si des objets bougent dans une boîte) ou s’il observe un risque particulier (un miroir instable dans son cadre, etc.).

La plupart du temps, les entreprises de déménagement incluent dans leur prix une assurance basée sur le poids des ­articles à transporter. Au Québec, cette couverture est d’environ 2 $/livre par ­article pour un déménagement local : on compterait donc 100 $ pour une table de 50 livres. Une assurance complémentaire contractée auprès du déménageur peut en principe bonifier cette protection dans les cas suivants : le client ou la cliente souhaite une couverture générale accrue, par exemple une valeur à neuf; le ou la propriétaire demande une protection ­particulière pour un objet de grande valeur, tel un meuble ancien.

Au Bureau d’assurance du Canada, on confirme qu’« en cas de pertes ou de dommages à vos biens, c’est d’abord le contrat d’assurance de la compagnie de déménagement qui vous remboursera ». Aussi est-il essentiel d’obtenir la preuve que la firme retenue possède bien les ­assurances requises pour protéger vos biens. Il faut en outre s’informer de sa procédure de réclamation en cas de pépin.

En vue d’éviter les mauvaises surprises, il importe d’informer son propre assureur en habitation du déménagement projeté. De plus, comme les produits en ­assurance habitation varient beaucoup, il s’agit de bien s’informer… avant! En cas de réclamation importante ou de litige avec le déménageur, rappelons qu’il faut se tourner vers son assureur pour obtenir le soutien et les conseils nécessaires.

Finalement, pour pouvoir fournir au ­besoin la preuve d’un bris durant le déménagement, il est sage de documenter son inventaire (factures, photos, etc.).

Source : CAA-Habitation

 

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*