Logo

Ralentissement des ventes, maintien des prix

La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les statistiques du marché ­résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

Ainsi, 4011 ventes résidentielles ont été réalisées au cours du mois de mai 2014, ce qui représente une baisse de 6 % par ­rapport au mois de mai 2013. Il s’agit d’un ­sixième recul mensuel consécutif des ventes.

La diminution du nombre de transactions en mai a été plus prononcée pour les plex, dont les ventes se sont repliées de 20 %. L’uni­familiale et la copropriété ont pour leur part enregistré des reculs similaires des ventes, soit de 4 % et de 5 %, respectivement.

Sur le plan géographique, les secteurs de l’île de Montréal et de Vaudreuil-Soulanges ont été les plus affectés par le ralentissement de ­l’activité, avec des baisses des ventes de 12 % et de 10 %. La Rive-Nord a vu ses ventes reculer de 5 % et la Rive-Sud de 1 % ­seulement. Le secteur de Laval a quant à lui fait mentir la tendance à la baisse, puisqu’il a connu une hausse de 4 % du nombre de ­transactions. « Il s’agissait par ailleurs de la première hausse des ventes résidentielles à Laval depuis juillet 2012 », fait remarquer Patrick Juanéda, président du conseil ­d’administration de la CIGM.

À l’échelle de la RMR, le prix médian des maisons unifamiliales vendues en mai 2014 était identique à celui de mai 2013, soit de 285 000 $. Pour la copropriété, dont le prix médian s’est établi à 226 287 $, il s’agit d’une légère baisse de 1 %. Les plex de 2 à 5 logements ont quant à eux enregistré une hausse de 3 % de leur prix médian, qui a ­atteint 442 000 $.

Au 31 mai 2014, on dénombrait 35 866 ­inscriptions en vigueur dans la RMR de Montréal, une hausse de 10 % par rapport à la même période l’an dernier. Il s’agit d’une 45e hausse mensuelle consécutive à ce chapitre.

En dernier lieu, les délais de vente ont ­continué d’augmenter par rapport à mai 2013. Il fallait en moyenne 91 jours (+9 jours), 115 jours (+10 jours) et 85 jours (+5 jours) pour vendre une unifamiliale, une copropriété et un plex.
(Source : www.cigm.qc.ca)

 

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*