Logo
Prévisions économiques de l’APCHQ

Prévisions économiques de l’APCHQ

À l’occasion de son 53e Congrès annuel qui se tient dans la région de Charlevoix, l’Association des ­professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) a dévoilé la semaine dernière ses ­prévisions économiques pour 2014 et 2015.

Selon les données du rapport, le nombre de mises en chantier ­devrait croître de 1 % en 2014 pour ensuite diminuer de 3 % en 2015. Malgré l’apparence de stabilité qui peut se dégager de la lecture de ces chiffres, l’APCHQ demeure ­préoccupée par l’état incertain du marché de la construction ­résidentielle.

« Après une année 2013 très ­décevante où les mises en chantier ont diminué de 20 %, nous ­observons une relative ­stabilisation du marché résidentiel. Néanmoins, avec 37 000 mises en chantier, l’année 2015 sera la plus faible ­enregistrée au cours de la dernière décennie et ­l’environnement incertain nous amène à croire qu’il sera difficile de renverser la ­situation », affirme Georges Lambert, économiste à l’APCHQ.

Parmi les obstacles à une reprise plus soutenue des mises en ­chantier à l’échelle provinciale, l’APCHQ note une croissance ­économique plus faible au Québec que dans les autres provinces ­canadiennes, une ­augmentation plus timide du nombre de ménages ainsi qu’une accession de plus en plus difficile à la propriété.

« Heureusement que les taux ­d’intérêt demeurent bas et ­contrebalancent ces facteurs ­négatifs », de poursuivre M. Lambert.

Source : APCHQ

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*