Logo

Marché immobilier résidentiel – Stabilité des prix combinée à un léger recul des ventes

La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) a publié ­récemment les statistiques du marché résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 4284 ventes résidentielles ont été réalisées au cours du mois de mars 2014, représentant une baisse de 3 % par ­rapport au mois de mars 2013. Il s’agit d’un recul des ventes pour un quatrième mois consécutif.

Segments de marché

Les trois catégories de propriétés ont ­affiché une diminution des ventes compa­rativement au mois de mars 2013. La ­maison unifamiliale et les plex ont enregistré une légère baisse des ventes de 1 %, tandis que les ventes de copropriétés ont reculé de manière plus marquée, soit de 7 %.

Par grands secteurs, Vaudreuil-Soulanges a enregistré la plus forte ­augmentation des ventes résidentielles, avec une hausse de 9 % par rapport à mars 2013, la sixième hausse mensuelle consécutive pour ce secteur. Les ventes ont aussi augmenté de 1 % sur l’île de Montréal. À l’opposé, la Rive-Sud a ­enregistré le repli le plus ­important, soit une baisse de 8 % pour la période comparée.

Prix

Le prix médian de la maison unifami­liale, à l’échelle de la région métro­politaine, a connu une sixième hausse mensuelle consécutive en mars 2014, soit de 2 %, pour se fixer à 280 000 $. Alors qu’on remarque une même augmentation de 2 % pour l’île de Montréal et la Rive-Nord, des baisses ont été enregistrées pour les secteurs de la Rive-Sud (-1 %), de Laval (-2 %) et de Vaudreuil-Soulanges (-7 %) en mars dernier.

Le prix médian de la copropriété affiche une augmentation de 1 %, pour atteindre 225 000 $. Des hausses ont été observées sur l’île de Montréal (1 %), sur la Rive-Nord (1 %) et à Laval (4 %), tandis qu’une baisse de 2 % a été relevée du côté de la Rive-Sud.

Offre du marché

Au 31 mars 2014, on dénombrait 35 947 inscriptions en vigueur dans le système Centris®, soit une hausse de 9 % par rapport à la même période l’an dernier.

L’offre de copropriétés a augmenté de 11 % en mars dernier. « Même si l’offre de copropriétés continue de progresser, l’augmentation enregistrée en mars est la plus faible depuis novembre 2010 », souligne Patrick Juanéda, président du conseil d’administration de la CIGM.

Les conditions de marché demeurent ­inchangées depuis novembre 2013 pour les trois catégories de propriété à l’échelle de la RMR. Les marchés de la maison unifamiliale et des plex sont équilibrés pour chacun des grands secteurs, à l’exception de Vaudreuil-Soulanges qui continue de favoriser les acheteurs. Le marché de la copropriété continue toutefois de ­favoriser les acheteurs.

Les délais de vente moyens ont ­augmenté de sept jours pour la maison unifamiliale et de 11 jours pour la co­propriété par rapport à mars 2013. Le délai de vente moyen pour les plex, quant à lui, a diminué de un jour. Source : (CIGM)

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*